Menu

Simon Lorenzi enchaîne "Action Directe", son premier 9a !

  • Écrit par Quentin Coster
1 1 1 1 1 Evaluation 5.00 (7 Votes)

Simon dans le jeté d'Action Directe<br />© Coll. Simon LorenziLe samedi 15 avril dernier, Simon Lorenzi réalisa un rêve en enchaînant son tout premier 9a, la voie mythique "Action Directe" au Frankenjura en Allemagne ! Équipée par Milan Sykora dans les années 1980, ce n'est qu'en 1991 que Wolfgang Güllich en a réussi la première ascension après de nombreux essais et un entrainement spécifique. Estimée lors de son ouverture à une cotation de 8c+/9a, cette voie est de nos jours considérée comme une référence en plus d'être la première voie au monde dans le neuvième degré. 26 ans après, Simon est le premier belge à pouvoir accrocher la voie à son tableau de chasse. Bien joué ! 

Une semaine après l'enchaînement, Simon s'est confié à C2C au sujet de cette croix magnifique et de ses projets futurs en escalade :

 

1) Te voilà nonogradiste ! Peu de grimpeurs belges ont atteint ce niveau. Comment te sens-tu après cette incroyable performance ?

Je me sens toujours le même, mais évidemment ça fait plaisir de pouvoir confirmer ce genre de niveau qui, malgré qu'il soit de plus en plus démocratisé, est vraiment un cap en escalade.

 

2) « Action Directe » fut la première voie de référence dans le 9ème degré et j’imagine que cela doit te faire quelque chose d’avoir enchaîné cette voie en particulier ?

Evidemment, c’est le 9a le plus mythique du monde ouvert par une légende donc le fait de faire le premier 9a du monde (plus maintenant avec Hubble) comme premier 9a pour moi, je trouve que c’est une chouette symbolique

 

3) De combien de temps as-tu eu besoin pour l’enchaîner ?

J’ai eu besoin de 11 jours répartis sur 3 séjours différents et d’environ 25 essais (sans compter les essais pour le premier jeté :p )

 

4) La voie est réputée pour être assez courte et très « power », parfaitement dans tes cordes, mais il y a un jeté atroce sur mono doigt qui refroidi beaucoup de très bons grimpeurs. As-tu eu besoin de t’entraîner spécifiquement pour cette voie et ses mouvements ?

Je ne me suis pas préparé spécifiquement pour pouvoir faire tous les mouvements et dès mon premier séjour je les ai fait tous et je tombais déjà très haut dans la voie mais je manquais de physique. Lors de mon deuxième séjour je m’étais entraîné plus spécifiquement mais c’était en été et les conditions étaient très très chaudes et le taux d’humidité très élevé ce qui rendait l’ascension très compliquée (manque d’adhérence, blessure au doigt) et lors de ce séjour ci, je n’étais pas préparé spécifiquement mais les conditions étaient bonnes et j’étais plus en forme que jamais.J’ai juste du prendre le temps de retrouver des sensations sur le rocher après plusieurs mois de force en salle sans vraiment grimper beaucoup.

 

5) Qu’est ce qui fut le plus difficile pendant le travail de la voie ?

L’aspect mental car c’est dur jusque tout en haut et on peut tomber jusqu’au dernier mouvement (je suis tombé une fois à l’avant dernier et un allemand ayant enchaîné la semaine d’avant était tombé deux fois au dernier mouv, là où la voie est censée être finie).

 

6) Maintenant que tu as démystifié le 9ème degré, as-tu d’autres projets similaires ?

Je n’ai pas de projet concret pour l’instant, mais il y a quelques lignes mythique qui me font rêver et que je compte bien aller visiter d’ici quelque temps.

 

7) En 2016, tu as épaté tout le monde en devenant Champion du Monde Junior en lead. Comptes-tu continuer les compétions dans les années à venir ?

Oui je compte continuer, je ne sais pas combien de temps mais tant que ça marche pour moi et que je m’amuse comme maintenant, je continuerai !

 

8) Un petit mot pour la fin ?

Merci à tous ceux qui me soutiennent, mes parents,mes proches, mes amis, mon entraîneur Didier Mottart et mes sponsors, Petzl, Patagonia et le Club Alpin Belge de Liègelub Alpin Belge de Liège.

 

Et merci à toi Simon pour cette interview. Bonne grimpe et bon vent !

 

26 ans plus tôt, Wolfgang Güllich dans le même jeté<br />© Coll. W. Güllich Wolfgang Güllich dans la première d'Action Directe<br />© Coll. W. Güllich Simon à Siurana<br />© M. Timmermans Simon Lorenzi remporte l'or à Guangzhou<br />© J-M Tambour-Maclot

En attendant la vidéo de l'enchaînement, voici celle de Iker Pou dans "Action Directe". Update : voici la vidéo.

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 20 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

Commentaires (1)

Populaires

  • Aucun commentaire trouvé